LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Chers auteurs,


Le 24 juin dernier, j'ai été élu Président de la Société des Gens de Lettres. J'en suis honoré et je mesure la tâche qui m'incombe.
Etre Président de cette société n'est pas un titre honorifique, ni un statut ; c'est un engagement personnel au service du collectif et un acte militant qui puise sa légitimité dans les statuts fondateurs de la Société des Gens de Lettres. C'est pour défendre les auteurs, leurs droits et leur statut que Victor Hugo, Honoré de Balzac, George Sand, Alexandre Dumas et d'autres écrivains ont fondé, en 1838, la Société des Gens de Lettres.


Depuis cette date, la Société des Gens de Lettres, association reconnue d'utilité publique, a été à l'origine des principales innovations juridiques, sociales et culturelles en faveur des auteurs.
En devenant adhérent de cette société, puis en tant que membre de son Comité, et enfin vice-président aux affaires juridiques, j'ai fait acte d'engagement pour la cause des auteurs. Aujourd'hui, en tant que Président, je souhaite aller plus loin.


Avocat depuis plus de vingt ans, écrivain depuis toujours, publié depuis dix ans, mon activité d'écriture a toujours été intimement liée à mon engagement en faveur de l'écriture pour tous (dans les écoles, à l'hôpital, en entreprise, dans les musées, en prison, etc.). Je crois fondamentalement que l'écriture joue un rôle essentiel dans la société.
Aujourd'hui plus que jamais les auteurs doivent être placés au coeur de la société. C'est pourquoi, il est important et prioritaire de continuer à les soutenir sur un plan social, économique, culturel et médiatique.


En juillet dernier, ma première décision a été de vous adresser un questionnaire destiné à mieux vous connaître et à recueillir vos idées, vos attentes et vos propositions. Je crois en effet qu'il y a un enjeu de démocratie participative important à relever, et que nous devons inventer ensemble une manière d'être les porte-voix des auteurs.
Je me suis inspiré de certaines de vos suggestions pour consolider mon programme qui comporte 20 mesures, pour remettre l'écrivain au coeur de la société.

Toutes s'articulent autour des trois missions de la Société des Gens de Lettres : 

• représenter tous les auteurs de l'écrit auprès des pouvoirs publics et de nos partenaires,

• accompagner les auteurs au quotidien,

• placer les auteurs au coeur de la société par des projets culturels et citoyens.

 

1) Représenter les auteurs

La Société des Gens de Lettres a pour m1ss1on de représenter et de défendre les auteurs de l'écrit et leur statut auprès des différents acteurs de la chaîne du livre, auprès des pouvoirs publics, ainsi que dans les instances européennes et internationales. Tout en continuant de porter, en concertation avec le Conseil Permanent des Ecrivains et l'ensemble des sociétés d'auteurs, les revendications formulées ces dernières années, nous engagerons de nouveaux chantiers pour renforcer les droits et le statut des auteurs. Dans les prochains mois, nos priorités viseront à :

1. Créer un statut de l'auteur.

2. Améliorer le droit à la retraite des auteurs.

3. Garantir une transparence des comptes et une rémunération minimum et plus régulière aux auteurs (10% de droits minimum, à-valoir obligatoire, outil de suivi des ventes, paiement et reddition de comptes plus réguliers).

4. Améliorer les rencontres en librairies (formats, rémunération, coordination entre les acteurs de la chaîne du livre).

5. Garantir une rémunération aux auteurs sur les ventes de livres d'occasion et sur les livres du domaine public.

6. Prévoir et encadrer la restitution à l'auteur des droits non exploités par l'éditeur (droits audiovisuels, droits de traduction, etc.).

7. Assurer la protection des auteurs en cas de liquidation judiciaire de leurs éditeurs, notamment en leur garantissant un droit équivalent à celui des salariés.

8. Permettre à tous les lycées français d'être parrainés par un écrivain.

9. Développer la présence de la Société des Gens de Lettres sur tout le territoire.

10. Simplifier les démarches administratives pour les auteurs.

11. S'assurer que les auteurs de livres bénéficient de la gratuité ou d'un tarif préférentiel dans l'ensemble des lieux culturels.

12. Obtenir un décret pour enrichir le registre national des auteurs et des ayants droit (Répertoire Balzac).

13. Initier un débat sur l'auto-édition.

14. Engager une réflexion collective, ainsi que des actions concrètes, sur les bienfaits de l'écriture sur la santé et le développement cognitif.

 

2) Accompagner les auteurs au quotidien

En tant qu'association reconnue d'utilité publique, la Société des Gens de Lettres a vocation à accompagner tous les auteurs dans leur quotidien de créateur. Elle leur apporte un conseil juridique, un accompagnement social, une mutuelle avantageuse, des formations, ainsi qu'un service de dépôt de manuscrits.
Dans le prolongement de ces actions, nous porterons trois nouveaux projets :

15. Réfléchir à un service chargé d'organiser des tournées d'auteurs pour faciliter et développer leurs interventions.

16. Mettre en oeuvre un accompagnement spécifique pour les auteurs de premiers romans.

17. Encourager les mécanismes de solidarité des entreprises en faveur des auteurs (ex. : mécénat de compétence).

 

3) Placer l'auteur au coeur de la société par des projets culturels et citoyens

La France a toujours reconnu la place et le rôle particulier de l'écrivain dans la société. Ce statut tend aujourd'hui à s'estomper. Les auteurs ont pourtant la capacité de fédérer tous les publics autour de projets culturels et citoyens qui donnent un sens au vivre ensemble.
La Société des Gens de Lettres porte de longue date une action culturelle forte, qui s'incarne dans les prix littéraires qu'elle décerne et dans la programmation culturelle exigeante qu'elle met en oeuvre, à l'Hôtel de Massa ou hors les murs. Mon ambition est aujourd'hui d'aller plus loin afin de :

18. Mettre en oeuvre une programmation culturelle consacrant la Société des Gens de Lettres comme un acteur majeur de la scène culturelle en s'appuyant notamment sur nos prix littéraires pour donner une portée médiatique à nos revendications.

19. Faire de la Société des Gens de Lettres un acteur clef de la politique d'éducation artistique et culturelle.

20. Renforcer la place des auteurs dans tous les débats de société.


Si le Comité et l'ensemble de l'équipe salariée de la Société des Gens de Lettres seront pleinement mobilisés pour mettre en oeuvre ce projet, j'appelle également chacun de nos membres, et plus largement toute la communauté des auteurs, ainsi que les acteurs du monde du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires, lecteurs…) à y prendre part pour, tous ensemble, remettre l'auteur au coeur de la société.


Ce projet ne saurait aboutir sans l'appui et le soutien de nos principaux partenaires : la Sofia, le Centre national du livre, le Ministère de la Culture et la Région Ile-de-France.
Ensemble, continuons à être les porte-voix des auteurs.


Très confraternellement,
Mathieu Simonet

 

Communiqué de presse,
Paris, le 14 octobre 2019

0
0
0
s2sdefault