LOGO SGDL TV
NOUS SUIVRE

Indignée par les propos que M. Joann Sfar a tenus sur la SGDL, le 23 mai 2020 à l'antenne de France Inter, et considérant qu'ils portaient atteinte à l'honneur de l'institution et à l'intégrité de ses membres et de ses salariés, la SGDL a rendu publique le 25 mai dernier son intention de poursuivre M. Sfar en diffamation.

 

Ayant pris conscience du caractère outrancier de ses déclarations, M. Joann Sfar a souhaité revenir sur ses propos. Il explique aujourd'hui « qu’il n’a jamais eu l'intention de mettre en cause ni la probité, ni la gestion de la SGDL, ni en aucune manière laisser entendre que des actes constitutifs de détournement ou de rétention d’agent public auraient été commis par cette association » et il reconnaît que ses paroles « ont pu, par leur formulation, heurter les représentants, les salariés et les auteurs membres de la SGDL et porter, fût-ce involontairement, atteinte à la réputation de cette institution »*.

 

La SGDL prend acte des nouvelles déclarations de M. Sfar et, par souci d’apaisement, elle fait le choix de renoncer aux poursuites engagées.

 

Association reconnue d'utilité publique, fondée par Honoré de Balzac, Victor Hugo, George Sand et Alexandre Dumas, la SGDL représente et défend les intérêts des auteurs de l'écrit depuis 1838.

 

Pour ces derniers, brutalement frappés par les conséquences économiques de la crise Covid-19, la SGDL s'est vue confier par le Centre National du Livre la mise en œuvre d'une aide d'urgence

 

Depuis le 10 avril, elle a alloué plus de 1 200 aides pour un montant de 1,2 M€.

 

 

 

*Publications de Joann Sfar sur Facebook, sur Twitter.

 

 

0
0
0
s2sdefault